Réaliser un porte-oculaire simple, précis et économique

(Difficulté : ** assez facile)

Nous souhaitons installer un porte-oculaire 1.25"  léger et précis sur notre télescope Dobson Strock 250.

Les oculaires du commerce sont, à notre avis, hors de prix...

Nous allons essayer d'en développer un très simple et sans utiliser de tour, fraiseuse, imprimante 3D etc.

En fait ce porte-oculaire nécessite la fabrication de deux pièces

- Une tôle d'aluminium de 3 ou 4 mm

- Une tôle d'aluminium de 2 mm

Les éléments clefs sont : 5 roulements à billes : par exemple D15d6e5. (Les dimensions ne sont pas très critiques).

Les roulements à billes sont précis, économiques et pas de graisse (La graisse et l'optique, ça ne va pas très bien ensemble...)

Et un tube en acier Øint 32, l 100. Øext 35 ou moins si possible pour limiter la masse (Le diamètre intérieur doit accepter les oculaires 1.25" soit 31.7 mm  avec un minimum de jeu).

L'idéal est un tube en acier inox pas de corrosion sur la surface de roulement :

    Echapflex

    Lamouille

La partie extérieure du tube doit être "propre" : les roulements doivent rouler correctement dessus, en douceur et sans à-coups.

Il faut qu'il soit cylindrique pour que les roulements "n'aient pas tendance à tomber dans les trous", et très lisse pour avoir un réglage le plus doux possible.

L'idéal serait de passer le tube au tour (Ce qui permet aussi d'économiser de la masse) : charioter le cylindre extérieur pour une bonne cylindricité, dresser la face et éventuellement un petit coup à l'intérieur coté oculaire. Et finir l'extérieur à la toile émeri très fine...

Le principe consiste à découper un carré de 68 dans la tôle aluminium de 3 ou 4 et un levier en tôle d'aluminium de 2.

(Dans notre cas, pour la tôle de 4, nous avons collé (Araldite à chaud) 2 tôles de 2 en sandwich...)

Ensuite, il faut percer un trou centré Ø36 dans la tôle pour le passage du tube. (Avec une fraise à étage)

Puis percer précisément 2 trous Ø6 à 120° sous le trou central, de telle sorte qu'une fois les 4 roulements montés, ils appuient sur te tube.

Et percer 4 trous Ø4 entraxe 55 pour la fixation avec 4 vis M4.

On fraise les 3 trous de 6 pour enterrer les têtes des vis M6x40.

Ensuite on découpe la tôle de 2 qui est articulé autour d'une des vis M6 (Bas gauche), qui maintient un roulement à billes qui appuie sur le tube grâce à un ressort de traction relativement puissant.

La base en bleu, le levier en rouge :

porte_oculaire01.jpg

Une fois montée, la tôle de 2 agit comme un levier qui appuie son roulement sur le tube contre les 4 autres roulements.
Pour l'instant, on a donc 3 axes // à l'intérieur desquels, le tube de 100 peut tourner sans jeu et avec très peu de frottement.
Mais le tube ne coulisse vraiment pas facilement.
L'astuce de ce porte-oculaire consiste à faire plier les deux vis M6, légèrement sur le côté, vers la gauche, dans le même sens : en vissant. Nous recommandons 0.5 mm sur le côté.

Ensuite il faut ajouter 3 vis M4 moletées à 120° à l'extrémité du tube.

Les deux vis M4X20 sont là pour pouvoir entraîner facilement le tube en rotation.

Les vis moletées permet de bloquer l'oculaire et de l'entraîner en rotation.

Ensuite, soulever le levier et introduire le tube dans le train de roulement.

A ce moment-là, si on fait tourner le tube, avec les vis, en vissant, étant donné l'angle des roulements, le tube se "visse" et rentre et rapproche lentement l'oculaire.

Et on tourne dans l'autre sens pour le faire ressortir.

Si on a fait pencher les vis de 0.5 mm/40mm, cela fait 1.25%. Sur un tour le périmètre fait Pi D, 3.14 x 35 soit environ 110. soit un peu moins de 2 mm par tour...

On peut même "régler" le pas...



Voici le résultat :

- 3 vis moletées (Avec chacune un écrou M4 collé au tube pour la rendre "imperdable").

- Le tube acier (pas encore tourné : un peu trop lourd)

- Une vis M6X40 tête fraisée montée avec deux roulements à billes

- Une vis tête fraisée M3x20, fixée sur la base, qui maintient le ressort de traction

- Le levier articulé sur l'axe de gauche et sur lequel est fixé l'axe du roulement supérieur et muni d'une vis Chc M3x10 reliée au ressort de traction. Le gros trou Ø4 du levier permet de passer la clef pour visser la vis de fixation. Les petits trous Ø2 permettent de déplacer la vis M3 pour régler la tension du ressort.

La base (allégée) pèse 103 g, le tube 73 g mais une fois tourné, on doit pouvoir diviser sa masse par 2...

Total masses : 176 g, probablement autour de 130 g avec un tube tourné.

porte_oculaire02.jpg

Le mouvement est très doux et très régulier. Il est difficile de tirer sur le porte-oculaire sans soulever le levier.

Le débattement est de 45 mm (Mais il suffit de faire varier la longueur du tube).

Le pas sur notre modèle est d'environ 0.6 mm/tour (Peut-être un peu faible, mais on pourra l'augmenter)

Le porte-oculaire avec un tube de 100 "tourné" à la perceuse (Avec 2 cônes et un roulement à billes, une lime et de la toile émeri...) : un mouvement beaucoup plus régulier. Et une lame ressort pour "durcir" un peu le mouvement de rotation. 3 vis moletées.

porte_oculaire03.jpg

.

Inconvénient :

- Inutilisable avec une caméra puisque l'oculaire tourne pendant le réglage

Avantages :

- Mouvement très doux

- Simple

- Facile à réaliser avec un minimum d'outillage et sans précision (A part le tour)

- Précis

- Assez léger (L'essentiel de la masse vient du tube acier) : 130 g (Ce qui nous a permis de supprimer le contrepoids sur notre 250

- Economique (Une dizaine d'euros)

.

Le porte-oculaire installé sur notre Dobson 250 :

porte_oculaire04.jpg


Nota : le tube rentre juste dans le nez de mandrin de la perceuse et les 3 vis dans les trous de clef de mandrin pour le polir facilement...

Les 3 écrous collés Araldite en étuve à 70°C, tube monté sur un axe tournant "rôtissoire" pour que la colle ne coule pas...




That's All, folks !

Écrivez-nous :

email.gif


http://spt06.perso.libertysurf.fr



Commencé le 06/09/2021
 
Compteur Global gratuit sans inscription
A jour le 08/10/2021